Road to M42 Marianne Closson
Accueil Découvrez

Road to M42 : Marianne Closson et le mythe complotiste

on
19 avril 2021

Des sorcières à QAnon, une histoire du complot avec Marianne Closson

Découvrez Marianne Closson, maîtresse de conférences en littérature française du XVIe siècle.

Spécialiste de démonologie et de littérature fantastique, Marianne Closson a immédiatement accepté de rejoindre l’aventure M42 : Magie et Sorcellerie.

L’équipe du CAD vous fait découvrir cette femme pour qui la chasse aux sorcières n’a aucun secret !

Road to M42 Marianne Closson

Bonjour Marianne !

Bonjour !

Alors, déjà, peux-tu te présenter s’il-te-plaît ?

Je suis maîtresse de conférences en littérature à l’université d’Artois, spécialiste de la sorcellerie et de la démonologie.

La culture geek dans ton enfance, c’est quoi et comment ?

Cela n’existait pas encore : j’ai dû voir pour la première fois un ordinateur vers 25 ans…

Once upon a timeMagie et Sorcellerie, ça t’évoque qui et/ou quoi ?

La littérature et le cinéma fantastiques, les contes de fées (de sorcières plutôt), les bûchers aussi.

 

 

Que penses-tu de ce nouveau projet : proposer un livre complémentaire aux festivals, déclinant sa thématique sous diverses rubriques pop culturelles ?

Ce sera un livre magique !

Qu’est-ce qui t’a poussé à accepter d’y participer ?

La curiosité.

Tu peux nous dire un mot sur ton article ?

En étudiant la sorcellerie démoniaque des XVIe-XVIIe siècles, j’ai rencontré ce qu’on appelle la théorie du complot – le monde serait dirigé secrètement par une secte satanique – et j’en ai donc proposé une sorte de généalogie jusqu’à aujourd’hui.

Pour toi la magie, c’est quoi aujourd’hui ?

Du rêve, de la fête, un festival geek par exemple.

Le fantastique qui irrigue la fiction, c’est un bon remède au désenchantement du monde ?

Oui… et non, car cela peut conforter nos peurs (réelles).

Plutôt Agnès Sampson ou Diana Vaughan ?

Vraie sorcière brûlée ou personnage inventé ? Le choix est vite fait : « jusqu’au feu exclusivement » écrivait Rabelais.

Agnès Sampson

Une référence geek à partager ?

Un extraordinaire auteur de « fantasy » un peu oublié : Mervyn Peake et sa trilogie, Titus d’enfer, Gormenghast, Titus l’errant.

Un adage ?

« La culture, c’est vivre avec la pensée » (Jean-Luc Godard)

Le mot de la fin ?

Vivent les « histoires sans fin » !

Mervyn Peake

Vous pouvez découvrir l’article de Marianne Closson dans M42 : allez vite jeter un œil sur notre page Ulule !

Et pour découvrir d’autres auteurs de M42, n’hésitez pas à découvrir nos autres Road to M42 sur le Club Arthur Dent !

TAGS
RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT

Bienvenue au Club !
Bordeaux

Lieu et objet transmédias non identifiés, le CAD pour les intimes a vu le jour en 2017. Dans un premier temps, via des conférences s’appuyant sur les codes de la pop culture afin d’initier le grand public à des sujets prospectivistes et sociétaux : la robotique, l’IA, le transhumanisme, la blue economy, le biomimétisme, la lowtech, l’écologie…s’intéresser pour se questionner, se questionner pour comprendre, comprendre pour avoir le choix ? Etre libre ?

L’histoire dont vous êtes le héros – Les règles du jeu

Mesdames, messieurs,

Nous l’avions déjà fait en 2017.

En ces temps si particuliers, nous vous proposons à nouveau de nous aider à créer une histoire, de toutes pièces.

Elle sera diffusée du lundi au vendredi sur ce blog à 19h00.

A chaque fin de paragraphe, il faudra voter pour telle ou telle action. Votre choix donc l’action ayant obtenue le plus d’engagement, tous réseaux confondus, donnera le ton du paragraphe suivant…et ainsi de suite !

On compte sur vous et surtout, on espère que tout va bien !! 😘💪😎

L’histoire, jour après jour :

Jour 6 – La rumeur
Jour 7 – Ombres et Lumière

Le Berger d’Aspe