M42 : Utopie et Dystopie
Accueil M42

Et 1, et 2, et 3 M42 !

on
25 octobre 2022

En 2021, nous nous lancions dans une vaste aventure : l’édition d’une encyclopédie geek sur la thématique du festival Bordeaux Geekfest, Magie et Sorcellerie. De l’idée d’un magazine de 50 pages, nous avions finalement produit un véritable ouvrage de 280 pages.

Suite au succès de ce premier volume, nous avions rapidement mis en chantier un deuxième volume, consacré à la culture geek au féminin. En mai 2022, nous pouvions vous dévoiler un aussi bel ouvrage de 224 pages.

Dorénavant, c’est notre objectif affiché : proposer chaque année un recueil pop culturel autour d’une thématique et d’une seule, qui viennent compléter la programmation culturelle des festivals Angers Geekfest et Bordeaux Geekfest, avec lesquels nous collaborons. Et nous voici à préparer l’édition 2023, avec un thème qui fera voyager tous les lecteurs dans l’espace et le temps.

Et si vous souhaitez en découvrir plus, rendez-vous sur notre page de financement participatif sur Ulule !

Commande M42-3

Retour vers le futur : utopies ou dystopies ?

Après la magie, après les femmes qui ont fait la culture geek, nous nous penchons sur une nouvelle thématique aussi vaste qu’intéressante : l’anticipation. Et plus particulièrement, les deux grandes orientations que peut prendre l’avenir : un futur radieux, idéal, où tout est bien qui continue bien avec les utopies ; ou au contraire, une vision plus sombre, chaotique et déchéante avec les dystopies.

Dans la fiction, le genre de l’anticipation est très populaire. Se projeter dans une société futuriste, à court ou long terme, réaliste ou totalement imaginaire, c’est un exercice auquel se sont prêtés bien des créateurs. Dans la littérature, au cinéma, dans les jeux vidéo, mais aussi dans les mythes ou même dans les domaines scientifiques, nous avons souvent chercher à imaginer à quoi pourrait bien ressembler la société de demain.

Au travers de notre livre, nous allons à la fois revenir sur les visions que nous avons pu avoir dans le passé de la société d’aujourd’hui. Confronter ces visions à la réalité, et voir que parfois, ce qui passait pour de l’affabulation hier est bien concret aujourd’hui. Et parfois, ça n’a rien à voir. Eh, on ne gagne pas à tous les coups ! Mais nous nous intéresserons aussi à notre vision actuelle du futur.

Nous sommes à une époque de grands changements, où tout évolue rapidement : technologies, systèmes politiques, mœurs, climats, … Demain se dessine déjà sous les décisions qui sont prises aujourd’hui. Et les œuvres de la pop culture sont des excellents moyens de retranscrire toutes ces évolutions, et le champ des possibles qui s’offre à nous. Nous avons donc beaucoup à apprendre de ces films, jeux, romans et autres séries !

M42 : Utopie et Dystopie

Entre fiction et réalité : où se situe la frontière ?

1984

C’est la référence des dernières années : le roman 1984 d’Orwell continue de faire couler beaucoup d’encre. On se plait à retrouver dans la trame de ce roman une description de notre société actuelle. Mais est-ce vraiment le cas ? A quel point un roman écrit au sortir de la seconde guerre mondiale prédit-il le climat social et politique des années 2020 ?

Ce type d’échos, nous le retrouvons dans plusieurs œuvres. Il faut alors analyser en profondeur les textes ou les images, pour comprendre le lien qui unit la fiction et la réalité. Car notre vision est déformée, et notre imaginaire, collectif ou individuel, nous pousse à comparer. Un imaginaire d’autant plus troublé lorsque l’on se rend compte que bon nombre d’œuvres passées ont plutôt bien anticipé le présent.

On pense bien évidemment à Jules Verne et ses voyages dans la Lune ou dans les abysses. Mais aussi à tous ces objets et technologies que nous avons développés, d’abord imaginés dans la fiction : les voitures autonomes, les Google Glasses, les hologrammes, l’intelligence artificielle, et, au cœur de notre actualité, la visiophonie ! Quelques exemples qui montrent que réalité et fiction n’ont de cesse de s’inspirer l’une l’autre.

Mais jusqu’où ?

6 axes thématiques pour ce M42 : Utopie et Dystopie

Même en 200 pages, nous ne pourrons pas parler de tout. Mais comme pour chaque M42, nous tenterons, avec la vingtaine d’auteurs qui participent à cette édition pour le moment, de dresser le panorama le plus large possible de l’anticipation dans la pop culture.

Il y a tant de styles à étudier, tant d’œuvres à décortiquer, et nous ferons des choix. A ce stade de développement, nous avons identifié six dossiers thématiques qui nous permettront de parler de ce sujet. Quatre incontournables de notre encyclopédie, et deux nouveautés, reliées directement à la thématique.

  • Littérature

La littérature fait partie des plus anciennes formes d’art, et elle est riche d’œuvres parlant d’anticipation. Nous nous sommes donc rapprochés d’auteurs et de spécialistes de la littérature geek pour en apprendre davantage sur ces sujets.

Laurent Queyssi, auteur et traducteur, spécialiste des écrivains Alan Moore et Philip K. Dick, revient au travers d’une interview sur ces deux géants de la pop culture, qui ont largement contribué à donner leurs lettres de noblesse au genre de l’anticipation.

Autre auteur, Marc Frachet, qui signe la saga transmédiatique Incarnatis, revient avec nous sur son œuvre. Ses inspirations, ses ambitions, sa vision du futur, la manière dont il se sert de tous les médias possibles pour rendre ses ouvrages les plus ludiques possibles : vous en apprendrez plus sur cette série qui met en scène un monde futuriste où la guerre ravage le monde, sur une Terre qui a dû se reconstruire après une grande catastrophe apocalyptique.

De son côté, la bloggeuse Camille Barbry, alias La Geekosophe, dresse le panorama des utopies et dystopies écrites par des femmes, et la manière dont elles traitent leurs héroïnes dans leurs romans. De Handmaid’s Tale (La Servante Ecarlate) à Hunger Games en passant par Chroniques du pays des Mères, Camille Barbry détaille le rôle des femmes dans ces anticipations, en dressant une typologie intéressante.

Une œuvre dont nous avons déjà parlé, 1984, sera analysé par le Youtubeur Monsieur Phi, qui déconstruira notre façon d’appréhender l’ouvrage, avec un point de vue détaché de l’actualité à laquelle on le rattache. Que décrit le livre, qu’est-ce qui est transposable à nos sociétés, voilà des questions qui trouveront des réponses dans cette interview !

Pour finir, l’autrice et traductrice belge Sara Doke nous parlera plus en profondeur du genre steampunk, qu’elle affectionne tout particulièrement. Quand la technologie prend le dessus dans le récit, qu’en fait-on ? Et comment celle-ci vient influencer d’autres domaines, comme l’écologie.

  • Cinéma

Impossible de parler d’utopies et de dystopies sans faire un tour par les salles obscures et la petite lucarne. Le cinéma au sens large modèle, de plus en plus, notre imaginaire collectif, et nous a offert des séquences culte qui nous marquent dans notre rapport au futur.

Jérémy Cornec, actuellement doctorant et dont le sujet de thèse porte sur les « Imaginaires de la dystopie et du posthumain dans les séries d’anticipation science-fictionnelles contemporaines (2009-2019) », s’attaque à une série qui a beaucoup fait parler d’elle : Humans. Entre transhumanisme, intelligence artificielle, discriminations, esclavagisme et sexualité, la série interroge de nombreux pans de notre vie quotidienne, dans un univers où les robots intelligents sont légion.

Autre œuvre qui revient souvent dans les discussions actuelles, le film Idiocracy. C’est Romain Mullard, vidéaste et auteur présent sur le premier volume du M42, qui se charge d’analyser le film pour nous. Se dirige-t-on vraiment vers une société où l’intelligence décline ? Vous le saurez dans cet article !

Manouk Borzakian, co-auteur du récent ouvrage Mad Max : au-delà de la radicalité, nous propose une analyse de la saga, qui fait elle aussi écho à notre actualité. Si nous ne vivons pas encore dans un désert aride où les ressources sont quasi épuisées, la crise actuelle nous rappelle que tout n’est pas illimité sur terre. Alors, qu’a-t-on à apprendre de Mad Max ?

  • Jeu vidéo

Troisième domaine incontournable dès lors qu’on s’intéresse aux univers geek, le jeu vidéo est aussi porteur d’une vision de l’avenir.

Avec Antoine Chollet, maître de conférences dans le domaine du jeu vidéo, de l’esport et de la ludopédagogie, nous nous intéresserons aux villes utopiques et dystopiques telles qu’elles sont représentées dans les jeux vidéo. D’où viennent-elles ? Comment sont-elles perçues par les joueurs ? Comment font-elles écho ou inspirent-elles les villes dans lesquelles nous habitons ? Voilà des questions à se poser !

  • Histoire et patrimoine

Si vous connaissez le M42, vous savez qu’on aime consacrer un dossier thématique à l’histoire, car la grande histoire se mêle bien souvent à la fiction. Il faut dire qu’elle constitue une source d’inspiration sans limites.

Christian Gatard, directeur d’études prospectives et qualitatives spécialiste en sociologie du futur, mythologies contemporaines et en dynamique de la créativité, s’intéresse justement aux mythologies modernes, et à la manière dont elles se réactualisent sans cesse. American Gods, Good Omens : de bons exemples de ce qu’il y aura dans cet article.

Notre couple d’historiens préféré, Soline et Nicolas Baptiste, alias Les Geekstoriens, sera une troisième fois présent dans le M42. Soline analysera comment nous habillons la dystopie. C’est le moment où nous allons parler rétrofuturisme ! Nicolas quant à lui s’intéressera au concept d’Homme augmenté dans les dystopies. La technologie et l’eugénisme seront en bonne place dans cet article.

Nathalie Zema, qui avait si bien retracé le parcours du personnage d’Ellen Ripley dans le deuxième M42, nous propose un voyage dans les utopies pirates, qui ont largement influencé le genre de l’anticipation.

  • Sciences et techniques

Comment parler d’utopies et de dystopies sans parler de technologie ? Science-fiction, steampunk, cyberpunk, … Tant de genres s’appuient sur les avancées techniques pour déployer un univers futuriste. Et avec le développement galopant des technologies, c’est un thème plus que d’actualité !

Thomas Michaud, à la fois auteur de science-fiction et chercheur spécialisé dans l’étude de l’imaginaire et de son impact sur les politiques de Recherche et Développement, s’intéresse dans son article aux utopies et dystopies des mondes virtuels. Métavers, réseaux sociaux, les visions se confrontent, de Ready Player One à Matrix.

Patrice Mugnier, artiste multimedia et fondateur du studio Active Creative Design, propose quant à lui une expérience originale, basé sur le prompt art, ou comment les intelligences artificielles deviennent des artistes. Il nous proposera des illustrations produites par des algorithmes, et nous dira comment ce processus est possible, et comment cela peut se développer.

  • Environnement

C’est le défi qui nous attend, et qui nous occupe dès aujourd’hui. La crise climatique n’est pas née aujourd’hui, mais sera au cœur de notre vie demain. Avec notre thématique, il était impossible de passer à côté de cela.

Olivier Parent, acolyte de Christian Gatard et fondateur du Comptoir Prospectiviste, nous propose un voyage avec le vaisseau Terre. Les thèmes de l’écologie et de l’anthropocène seront bien évidemment soulevés.

David Bikard, directeur du laboratoire de synthèse à l’Institut Pasteur, nous offre une interview sur le solarpunk. Une bonne manière d’appréhender comment le vivant doit être pris en compte dans le futur. Entre nature, humain, technologie, comment concilier harmonieusement tous ces aspects pour vivre dans le respect de l’environnement ? David Bikard nous donne quelques éléments de réponses.

Gaël Barreau et Yon Ortiz de Urbina, deux piliers du M42, reviennent sur les grands enjeux de la crise environnementale, et de notre société à l’avenir. Comment les œuvres passées ont imaginé le monde actuel, et comment nous poursuivons ce chemin ? La dystopie semble plutôt s’imposer face à l’utopie …  Mais qu’en est-il réellement ?

2 tomes M42

Voilà un aperçu de ce que pourrait être le M42 : Utopie et Dystopie, si notre campagne de financement participatif aboutit. Alors, rendez-vous sur Ulule jusqu’au 29 novembre pour faire de ce projet une réalité !

TAGS
RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT

Bienvenue au Club !
Bordeaux

Lieu et objet transmédias non identifiés, le CAD pour les intimes a vu le jour en 2017. Dans un premier temps, via des conférences s’appuyant sur les codes de la pop culture afin d’initier le grand public à des sujets prospectivistes et sociétaux : la robotique, l’IA, le transhumanisme, la blue economy, le biomimétisme, la lowtech, l’écologie…s’intéresser pour se questionner, se questionner pour comprendre, comprendre pour avoir le choix ? Etre libre ?

L’histoire dont vous êtes le héros – Les règles du jeu

Mesdames, messieurs,

Nous l’avions déjà fait en 2017.

En ces temps si particuliers, nous vous proposons à nouveau de nous aider à créer une histoire, de toutes pièces.

Elle sera diffusée du lundi au vendredi sur ce blog à 19h00.

A chaque fin de paragraphe, il faudra voter pour telle ou telle action. Votre choix donc l’action ayant obtenue le plus d’engagement, tous réseaux confondus, donnera le ton du paragraphe suivant…et ainsi de suite !

On compte sur vous et surtout, on espère que tout va bien !! 😘💪😎

L’histoire, jour après jour :

Jour 6 – La rumeur
Jour 7 – Ombres et Lumière

Le Berger d’Aspe