Equipe Les Eternels
Accueil Cinéma Regardez

Les Eternels : la langue des signes comme superpouvoir

on
12 novembre 2021

Le film Les Eternels multiplie les demandes d’apprentissage de la langue des signes

Le dernier film Marvel, Les Eternels, ou Eternals en version originale, est sorti dans les salles obscures françaises ce mercredi 3 novembre. Dans le casting du film, on retrouve notamment l’actrice Lauren Ridloff, particulièrement connue pour son rôle de Connie dans la série The Walking Dead, qu’elle tient depuis la saison 9, parue en 2018.

Particularité de l’actrice : elle est née sourde. Un handicap qui ne l’a pas empêchée de faire carrière au cinéma, et qui, dans le cadre de son dernier film, semble faire office de révélation pour le public. En jouant un personnage également sourd, Lauren Ridloff est devenue une ambassadrice de la langue des signes auprès du grand public, qui s’est pris d’intérêt pour ce langage, qui n’est pourtant pas récent.

Preuve en est, une nouvelle fois, que la pop culture peut rapidement devenir un vecteur d’une mode, d’une découverte, ou, dans le cas présent, d’une ouverture sur le monde qui nous entoure.

Affiche Les Eternels

Les Eternels : le MCU se cherche de nouvelles icones

La phase 4 du Marvel Cinematic Universe a débuté à la suite d’Avengers : Endgame, et comporte à la fois des séries (Wandavision, Loki, Falcon et le Soldat de l’Hiver) et des films (Black Widow, Shang Chi et la Légende des Dix Anneaux). Les Eternels est donc le troisième film de cette phase, qui laisse de côté, sans les abandonner tout à fait, les héroïnes et héros qui nous ont accompagnés depuis 2008 et la sortie du film Iron Man.

Porté par un casting célèbre – on retrouve Angelina Jolie, Salma Hayek ou encore Kit Harington – le film nous fait découvrir une nouvelle espèce extraterrestre : les Eternels donc, qui protègent la Terre depuis 7 000 ans. Très actifs lors de leur arrivée, ayant combattu les Déviants pour sauver l’humanité, ils sont restés sur la Planète Bleue en se fondant dans la masse. Les événements survenus lors de l’ultime affrontement entre les Avengers et Thanos ont bouleversé l’ordre établi. L’énergie libérée avec le claquement de doigt de Tony Stark et ses six pierres d’infinité a été telle que l’« Émergence » a débuté, en ressuscitant les ennemis ancestraux des Eternels. Ceux-ci ont donc sept jours pour vaincre les Déviants, et doivent pour cela se réunir à nouveau.

Après les Avengers et leurs héros emblématiques – Black Widow, Iron Man, Captain America, Hulk, Captain Marvel, … – le MCU nous offre donc une nouvelle équipe de super-héros capable de prendre la relève (à la fois à l’écran et dans les esprits, et pourquoi pas, dans le marketing). Les scénaristes ont donc été recherché des personnages nés dans les comics, à l’image de Makkari, héros masculin crée par le scénariste Martin A. Bursten et le dessinateur Jack Kirby en 1940. Il s’appelait alors Mercury, et est devenu par le truchement de Kirby Makkari en 1976.

Makkari Comics

Lauren Ridloff dans Les Eternels: une source d’inspiration pour la communauté sourde

Makkari est donc devenue une femme dans cette version cinématographique, mais ce n’est pas le seul changement apporté au personnage. Elle devient ainsi le premier personnage sourd du MCU, qui intègre de plus en plus de héros considérés en marge des normes standards de la société, leur permettant d’accéder à une large visibilité.

Rappelons que le dernier opus des Avengers a cumulé presque sept millions d’entrées en France, et plus de 800 millions d’entrées aux Etats-Unis. Les Eternels cumulent pour la première semaine près de 800 000 spectateurs en France.

Lauren Ridloff et son personnage Makkari apparaissent ainsi comme une chance pour la communauté sourde d’être représentée à grande échelle dans un blockbuster, et de toucher un public très vaste. L’actrice est devenue en quelques jours une véritable source d’inspiration, qui dépasse largement la communauté sourde. Le journal anglophone The Independant, d’après une étude de Preply, relève un comportement inhabituel sur Internet, mais un comportement encourageant.

L’interprète de l’Eternelle a vu son nom plus souvent recherché sur les moteurs de recherche, avec une augmentation de 550% des occurrences. Mais derrière elle, c’est la langue des signes qui est au cœur de toutes les attentions. Preply annonce que les demandes de renseignement concernant l’apprentissage de la langue des signes a augmenté de 250% depuis la sortie du film. Un chiffre non négligeable, qui dénote une méconnaissance du sujet, et une volonté du public d’aller plus loin. Est-ce que ces recherches vont déboucher sur un réel apprentissage ? C’est là la question qui subsiste, et dont nous ne pouvons avoir la réponse tout de suite.

Un phénomène qui est remonté jusqu’aux oreilles de l’actrice, qui en fait la promotion sur les réseaux.

Tweet Lauren Ridloff Les Eternels

Une langue ancienne trop peu mise en avant

La langue des signes est une véritable langue, qui possède sa propre grammaire, son propre alphabet, sa propre syntaxe, etc. Une différence avec le langage des signes, qui lui n’est pas codifié, et consiste en la manière que nous avons de nous exprimer avec nos mains. Si certaines idées passent, le langage des signes n’est pas un dialecte à proprement parler.

La langue des signes est donc plébiscitée depuis la sortie d’Eternals, mais de laquelle s’agit-il ? Parler de « langue » des signes est quelque peu trompeur. De la même manière qu’il n’existe pas de langue universelle – l’esperanto n’ayant pas eu le succès escompté, et l’anglais étant hégémonique sans être universel – il existe une langue des signes par langue orale. Ainsi, la Langue des Signes Française (LSF) est différente de l’American Sign Language (ASL), utilisée dans le film.

En France, la première tentative d’établir une langue des signes remonte au XVIIIe siècle, avec l’abbé Charles-Michel de l’Épée, qui crée une école pour les sourds et malentendants (jusque-là considérés comme des malades mentaux), et une proto-langue, qui aboutira aux signes méthodiques. On peut avoir un aperçu de son travail dans le film Ridicule de Patrice Leconte.

Charles-Michel de l'Épée

Au fil des années, une véritable Langue des Signes Française se créée, et est même enseignée dans les écoles, afin d’intégrer au mieux la communauté sourde. Mais son enseignement est interdit en 1880, lors du Congrès de Milan. Son apprentissage se fait donc en marge des institutions. Il faudra attendre les années 1960-1970 pour que le linguiste américain William Stokoe mène un véritable travail autour de l’ASL, et fasse la démonstration qu’il s’agit d’une langue authentique. Son apport traverse l’Atlantique, même si la LSF ne retrouve une place dans les écoles qu’à partir de 1991, et n’est reconnue légalement comme une langue qu’en 2005.

La pop culture et la société

Aujourd’hui, la LSF est signée par plus de 170 000 personnes dans le monde, dont 100 000 environ en France. On estime pourtant qu’il y a entre 4 et 6 millions de malentendants et de sourds en France. Peut-être le nombre de locuteurs de la LSF et de l’ASL augmentera-t-il à partir de maintenant, et peut-être ce film permettra-t-il de mettre en avant une problématique sociale ? La communauté sourde en France se sent toujours exclue de certains aspects de la vie sociale.

Depuis quelques années, certaines œuvres mettent en avant cette situation. On pensera notamment au succès de La Famille Bélier, sorti en 2014, ou à la saison 5 de Skam France, diffusée en 2020 sur France 3.

On le sait, la pop culture a ce pouvoir de créer des élans massifs, et d’influencer sur les comportements. Dernier exemple en date, le succès de la série Netflix The Queen’s Gambit (Le Jeu de la Dame en Français) et l’engouement soudain pour les échecs. Le nombre d’inscriptions a ainsi augmenté de façon significative, tandis que les recherches Internet liées aux échecs ont été multipliées par quatre dans les semaines suivant la diffusion de la série.

Il ne faut pas prendre à la légère l’impact des œuvres de la culture populaire sur le public, et la mise en avant d’un personnage sourd dans un univers connu de tout un chacun aujourd’hui est loin d’être anodin.

Equipe Les Eternels

Retrouvez notre dernier article consacré à la série Squid Game.

TAGS
RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT

Bienvenue au Club !
Bordeaux

Lieu et objet transmédias non identifiés, le CAD pour les intimes a vu le jour en 2017. Dans un premier temps, via des conférences s’appuyant sur les codes de la pop culture afin d’initier le grand public à des sujets prospectivistes et sociétaux : la robotique, l’IA, le transhumanisme, la blue economy, le biomimétisme, la lowtech, l’écologie…s’intéresser pour se questionner, se questionner pour comprendre, comprendre pour avoir le choix ? Etre libre ?

L’histoire dont vous êtes le héros – Les règles du jeu

Mesdames, messieurs,

Nous l’avions déjà fait en 2017.

En ces temps si particuliers, nous vous proposons à nouveau de nous aider à créer une histoire, de toutes pièces.

Elle sera diffusée du lundi au vendredi sur ce blog à 19h00.

A chaque fin de paragraphe, il faudra voter pour telle ou telle action. Votre choix donc l’action ayant obtenue le plus d’engagement, tous réseaux confondus, donnera le ton du paragraphe suivant…et ainsi de suite !

On compte sur vous et surtout, on espère que tout va bien !! 😘💪😎

L’histoire, jour après jour :

Jour 6 – La rumeur
Jour 7 – Ombres et Lumière

Le Berger d’Aspe