Gaming Jouez

Destiny 2 : Comment je m’y attendais trop pas !

on
11 décembre 2019

J’aime beaucoup la double interprétation du titre. Montrant les deux facettes de ma personne, l’ancienne et la nouvelle après avoir joué à Destiny 2. Aux prémices, pour moi, la franchise Destiny représentait des jeux pour « consoleux ». Ce terme n’est pas à mal prendre, rares sont ceux à avoir leur console dans leur chambre et à enchaîner plus de 8 heures manette en mains. Souvent elle se retrouve dans le salon. De cette façon le jeu doit s’adapter. S’orienter vers de l’arcade et offrir des expériences intenses et courtes. Je serais d’accord avec vous, des titres s’orientent vers l’opposé  et offrent un souffle très intéressant sur ces plateformes. Pour en revenir à Destiny 2, voilà où en était ma pensée, et je suis très heureux d’avoir découvert le contraire, voire même qu’il m’ait poussé dans des contrées que je ne connaissais pas.

Un triple A, gratuit !

Gratuit

Tout commença sur Steam, par une belle nuit d’été… Bon c’était l’automne, fin octobre, début novembre, dans ces eaux là et il commençait à faire froid. Sur Steam donc, était apparu dans ma galerie Destiny 2. Je regardais le prix : “Gratuit” ! Mazette, allais-je me laisser tenter par ce mmo-fps-rpg* ? Pas tout de suite. Dans la semaine s’ensuivant  , n’ayant plus rien à me mettre sous la dent, et souhaitant de nouvelles expériences : je finis par lancer le téléchargement par curiosité…

*mmo-fps-rpg : jeux massivement multijoueur en ligne – jeu de tir à la première personne – jeu de rôle.

La fibre, c’est l’optique !

Un quart d’heure plus tard, le jeu s’exécute. Refroidi non par le temps qu’il fait mais celui de chargement, bien plus long que celui d’Elite Dangerous, je m’inquiétais grandement de mon expérience à venir, et surtout de l’optimisation. Je vous rassure d’avance, à part votre patience qui sera mise à l’épreuve, rien à signaler de gravissime. Viens la création du héro, basique mais qui fait le travail somme toute. 3 classes, Masculin/Féminin, 3 races, un peu de custom et c’est parti !

Tank un jour, tank toujours !

Il existe trois rôles fondamentaux dans un jeu de rôles. Le dps, personnage infligeant une grande quantité de dégâts mais ne pouvant en prendre beaucoup. Le healer, doit s’assurer de la survie des membres de son groupe et ne doit pas infliger ou recevoir des dégâts. Et le tank, encaisse les dégâts pour les 2 autres mais en inflige peu.

J’ai pris le titan pour pouvoir encaisser un maximum de dégâts, et venir en aide à d’éventuels compagnons en difficultés. Qu’on se le dise dès maintenant, les classes de Destiny 2, c’est pas ça, cependant il y a un truc : laissez-moi vous expliquer. Ils ont pété la sainte Trinité pour faire 2 simili-dps : un qui peu heal vite fait, et l’autre tank si l’envie lui en prend, puis un vrai dps. 3 classes donc, proposant similairement les mêmes choses avec un peu d’unique tout de même. Les plus grosses variations se font au niveau du design de votre équipement, et la portée de vos attaques. Toutes reposes sur le même principe, 5 traits principaux : une capacité, un saut, un ulti*, 4 passives, et une grenade. Là où ça devient intéressant, c’est les sous-classes qui vont changer votre manière de jouer et vous pouvez varier à volonté !

*ulti : capacité spéciale qui fait tout, même le café ! Exemple : Capacité = boule de feu, Ulti = Tempete de boules de feu.

1 sous-classe parmi les 3 disponibles, et déjà de nombreux choix !

Le Voyageur

Vous êtes là pour sauver comme d’habitude, néanmoins… Pour sauver l’humanité du mal une énorme entité sphérique appelé le Voyageur débarque sur terre. Sous elle fut construite le dernier bastion de notre espèce, la Cité. Harcelée de toutes parts nous résistons au mieux à l’envahisseur et survivons. Les Gardiens, êtres immortels et choisis par le Voyageur, son accompagnés d’un Spectre, petite entité flottante, un ami qui nous accompagnera dans nos aventures. Petit à petit avec l’aide des Gardiens, l’humanité repart à la conquête du système solaire contre les extraterrestres. Paf le 2 ! Aux portes de la Cité débarque l’armée rouge pour prendre possession du Voyageur.

Le Voyageur.

Le spectre est customizable !!!

Les à côtés

En dehors des campagnes, il existe le jce et le jcj. Vous pouvez vous dire que les diverses missions proposées contre l’environnement (jce) ou les combats joueurs contre joueurs (jcj) se retrouvent dans tous les autres jeux, c’est d’un classique ! Que tout est là pour vous pousser au farm, transformant votre expérience de jeu en travail. Vous savez quoi ? Je me suis éclaté !

Les développeurs ont fait rentrer dans l’environnement ces “à côtés”. Vous poussant certes à y goûter avec des pseudo-quêtes journalières, cependant c’est un délice ! En plus, certaines parties sont scénarisés comme le gambit. Je ne vous en dis pas plus, il me faudrait un article entier pour vous en dire tout le bien.

Vous rencontrerez dans votre aventure divers personnages. Chacun s’occupe d’un aspect du jeu ou d’une région. À rares exceptions, ils ont un point commun : ce sont des mangeurs de jetons. En remplissant des quêtes, des journalières, ou simplement en vous baladant, vous pourrez en obtenir. En échange ils vous fourniront de l’équipement ou des items particuliers. Cela marche super bien, et c’est bien équilibré.

L’Histoire et les Campagnes

Qui l’eût cru que je m’intéresserais autant à Destiny 2. Les 2 premières campagnes que j’ai pu faire sont épiques, entrecoupées de cinématiques qui le sont tout autant. J’en serais presque à les élever à la qualité d’un Metro Last Light (malheureusement le seul Metro auquel j’ai joué pour le moment…). Le meilleur étant, que pour la première fois de ma vie, elles m’ont amené à faire quelque chose que je n’avais jamais fait. Faire des recherches sur l’Histoire. Je ne m’attendais pas à autant de profondeur. Du coup, je trouve terriblement dommage que les campagnes ne la retranscrivent pas plus. Tout a un sens, de la possibilité de ressusciter, des actions que vous allez mener, au pourquoi telle espèce extraterrestre est en guerre. Si vous êtes curieux je vous conseille vivement d’aller y jeter un œil !  

Conclusion

Je me rends bien compte que je suis passé sommairement sur les points du jeu. J’en suis navré. Cependant, afin de vous en parler de la meilleure façon possible, il me faudrait quasiment un article complet pour chacun. Et encore je ne vous ai pas tout dit, des myriades de détails comme : la customisation, les dialogues, les doublages, les animations, les décors, les musiques et toutes “les petites choses qui font que”… Elles pourraient, elles aussi mériter un article. J’espère néanmoins que celui-ci vous aura donné l’envie de vous plonger dans l’aventure et que vous y trouverez le plaisir de jouer à un triple A qui fait son job, et ce “Gratuitement”.

 

TAGS
RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT

Bienvenue au Club !
Bordeaux

Lieu et objet transmédias non identifiés, le CAD pour les intimes a vu le jour en 2017. Dans un premier temps, via des conférences s’appuyant sur les codes de la pop culture afin d’initier le grand public à des sujets prospectivistes et sociétaux : la robotique, l’IA, le transhumanisme, la blue economy, le biomimétisme, la lowtech, l’écologie…s’intéresser pour se questionner, se questionner pour comprendre, comprendre pour avoir le choix ? Etre libre ?

L’histoire dont vous êtes le héros – Les règles du jeu

Mesdames, messieurs,

Nous l’avions déjà fait en 2017.

En ces temps si particuliers, nous vous proposons à nouveau de nous aider à créer une histoire, de toutes pièces.

Elle sera diffusée du lundi au vendredi sur ce blog à 19h00.

A chaque fin de paragraphe, il faudra voter pour telle ou telle action. Votre choix donc l’action ayant obtenue le plus d’engagement, tous réseaux confondus, donnera le ton du paragraphe suivant…et ainsi de suite !

On compte sur vous et surtout, on espère que tout va bien !! 😘💪😎

L’histoire, jour après jour :

Jour 6 – La rumeur
Jour 7 – Ombres et Lumière

Le Berger d’Aspe